The Division 2 - Preview de la démo

5 mins

The Division 2 - Preview de la démo

La démo est finie, on attend la démo/bêta ouverte !...

février 12, 2019

Derniers articles

Ce début d'année est chargé en démo et bêta, après Anthem et sa bêta plus que mitigée que Electronic Art a éditée et une plutôt très bonne bêta d'Anno 1800, Ubisoft nous offre une démo de The Division 2 plutôt convaincante avec de bonnes et mauvaises découvertes en jeu.

Dans cette démo nous sommes limités au niveau 7 et sur une petite zone, 2 missions principales et 5 missions secondaires, 7 zones à explorer et depuis vendredi à 17h00 une dernière mission niveau 30 nommée la phase finale.

Le design de la carte

On commence par rentrer dans la base d'opération, le bureau de poste dans The Division 1 est remplacé par la Maison Blanche dans le 2, on retrouve tout le confort du premier volet avec des nouveaux PNJs.
Pour l'extérieur, on arrive dans Washington avec des espaces plus étendus que New York, des routes un peu plus larges et l'on constate que la verticalité est moins importante. Les couleurs sont aussi assez différentes, dans le premier nous avions des nuits assez pesantes et des journées ensoleillées mais très enneigées alors que Washington est particulièrement verdoyante, la seule chose qui nous rappelle qu'une grande partie de la population est décimée dû à la maladie et le joyeux bordel qui règnent et les tas d'ordures, car bien évidemment y'a plus personne pour les ramasser.
On reste dans tous les cas dans un environnement ultra urbain avec un peu plus de parcs et d'espaces verts.
L'autre différence graphique c'est la Dark Zone, elle parait moins lugubre, des grandes zones avec des sacs et containers jaunes montrant que la contamination est encore bien présente dans la zone, mais exit les cadavres pendus, les tas de corps en décomposition dans la neige et les intersections tenues par des escouades de Raiders surentraînées et blindées. Dans l'équipe on se retrouve tous à dire que l’environnement est un peu trop bucolique pour faire un massacre !

Les événements en jeu :

Clairement on sent que l'on est 7 mois après la contamination, des PNJs alliés ou ennemis sont un peu plus répartis sur la carte, attaquant ou défendant des points de contrôle, cela crée une animation beaucoup plus forte, on perd l'impression de désertion de TD1, on ne rencontre plus seulement quelques rares survivants luttant pour que les factions ennemies prennent le contrôle de la ville.

La Dark Zone version The Division 2 :

Les événements du monde ouvert sont donc plus intéressants, les conflits sont une vraie nouveauté PvP à contrario la DZ a perdu un peu de son côté sauvage, on cherche encore comment avoir le PvP libre et sauvage du 1 où l'on agressait des joueurs qui venaient de tuer un élite ou de récupérer les équipements d'un largage de zone dans l'objectif de passer renégat et d'extraire notre nouveau matériel. On ne peut pas engager les joueurs adverses, la seule solution que l'on a trouvée, c'est de récupérer des téléphones disposés aléatoirement sur la carte qui vous fait passer pendant 2 minutes renégat ou alors de tenter de couper la corde d'une extraction de matériel adverse, mais dans le deuxième cas vos vies ne seront pas bien longues.
Pour les événements ouverts en Dark Zone là aussi pas mal de changement, ils sont indiqués de très loin et sont clairement des événements PVE, là encore on regrette ce choix qui rend la Dark Zone plus accessible mais moins sauvage.

Le end-game et les spécialisations :

LA CAMPAGNE N’EST QUE LE DÉBUT
Le nouveau système de jeu à haut niveau de Tom Clancy's The Division 2 propose des challenges et des modes de jeu inédits ainsi que des récompenses haut de gamme, offrant de nouvelles façons de jouer et d'améliorer encore davantage votre agent.
- Site Ubisoft page end-game

Donc l'éditeur de notre TPS préféré nous a laissé l'accès dans la démo à une mission de fin de jeu avec le choix en 3 personnages de niveau 30 :

  • Le Survivaliste : Il s'agit d'une classe avec des spécialisations dédiées au contrôle du terrain avec des pièges et du soutien. Son arme légendaire lors de la démo est une arbalète, nous n'avons pas vraiment vu le rôle qu'il pouvait tenir lors de missions assez difficiles.
  • Le démolisseur : C'est sûrement la spécialisation la moins furtive du jeu, armé d'un lance grenade il est super efficace sur les packs d’ennemis.
  • Le Sniper : Il s'agit de la spécialisation la plus complexe à jouer, car il est extrêmement fragile et ne résiste pas au corps à corps, mais par exemple il est redoutable contre les élites adverses avec son sniper lourd.

Notre avis chez Game'o'Matic :

Nos retours sont assez partagés, certains ont adoré et retrouvé un jeu proche de The Division 1, d'autres qui n'avaient jamais ou peu joué au premier opus l'ont trouvé décevant.
A titre personnel, je suis super motivé pour The Division 2 car j'ai envie de retrouver les moments fun du premier mais plusieurs points noirs me déçoivent un peu.

  • l'IA est encore relativement bâclée, les PNJs ne captent pas vraiment ce qui se passe autour d'eux, on aimerait un TPS plus tactique avec moins de mob's et plus d'intelligence.
  • On ne constate pas de réelle évolution dans les animations en dehors que les PNJs en position cachée ne sortent plus la tête,
  • Les graphismes ont été downgrade vis-a-vis des vidéos de présentation,
  • L'interface qui est encore plus catastrophique sur PC que dans son prédécesseur, j'ai mis plus d'un quart d'heure pour arriver à mettre en place un mode sur mon arme,
  • Les spécialisations sont un bon ajout, même s'il en faudrait au moins 6 pour la sortie du jeu pour avoir une diversité et une méta plus variable selon les missions que l'on rencontre,

Le point le plus noir pour moi c'est la DZ qui est devenue une zone PvE avec des règles PvP, et là c'est vraiment le plus triste, lors de la bêta on s'est souvenu des soirées de griefing et de rush en tant qu'agent renégat qui étaient ultra cool !
Pour ceux qui n'ont pas joué à The Division 1, lorsque vous attaquiez des agents neutres, vous obteniez une sorte d'indice de criminalité, quand il était au maximum votre position était connue de tous sur la carte, et donc tout le monde vous pourchassait et essayait de vous tuer pour obtenir une récompense.
Ce PvP sauvage, rogné par le cheat était vraiment la partie ultra fun du End-Game, car quand vous aviez poncé le jeu et que vous aviez optimisé votre équipement au maximum de votre style de jeu, il ne restait plus qu'à le tester !

Dans tous les cas on vous attend sur notre discord pour l'open bêta et la release, en attendant prenez soin de vos claviers Agents.

Von

Publié il y a 6 mois

Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez les nouvelles directement sur votre email.

Game'o'Matic © 2019.