Guide Hotas et Joysticks - Thrustmaster T.16000m FCS Hotas

6 mins

Guide Hotas et Joysticks - Thrustmaster T.16000m FCS Hotas

On vous présente le Thrustmaster T. 1600m sous toutes ses coutures...

juillet 04, 2019

Derniers articles

Dans cette troisième partie, nous allons découvrir l'entrée de gamme avec le Thrustmaster T.16000m FCS Hotas.

L’entrée de gamme : Thrustmaster T.16000m FCS Hotas

Version améliorée du populaire Thrustmaster T.16000 m, il se différencie de ce dernier car il possède un module Throttle séparé ce qui fait de lui un vrai Hotas.

Ce nouveau modèle de T.16000 est le résultat de la collaboration entre Thrustmaster et Frontier (qui développe Elite Dangerous entre autre).

Ils nous proposent ainsi un HOTAS aux couleurs du jeu (Elite), d’où le changement de couleur et du design légèrement amélioré.

Bien qu'il se situe dans l'entrée de gamme sur le marché des HOTAS, il n’a pas de quoi rougir face à la concurrence avec un rapport qualité-prix des plus attractif.

Il affiche un prix de 149,99€ sur le site du fabricant.

Entièrement fait de plastique mais de bonne qualité, le Joystick pèse près de 1 kg et le Throttle quant à lui pèse environ 2.5 kg, ce qui est plutôt bien.

La stabilité est correcte, une base large pour un bon appui avec des patins antidérapants qui remplissent parfaitement leur rôle, mais il existe deux emplacements permettant de le fixer sur un support avec des vis M2 afin de bien stabiliser le tout.

Avec un design sobre mais moderne, une lumière orange apparaît à la base du stick une fois branché, et des boutons de fonction idéalement placés viennent compléter ce joystick.

C'est l’outil idéal pour toute personne voulant s’essayer au joystick pour la première fois sans devoir se ruiner.

Petites précisions qui ont leur importance :

Pour commencer petit avantage, c’est un Joystick ambidextre avec 3  parties détachables qui permettent de l'ajuster parfaitement pour les droitiers ou pour les gauchers que l’on peut modifier en quelques secondes.

Ensuite, ce Joystick est doté d’un axe Z, de ce fait, il est capable de faire une rotation sur lui-même. Très utile dans les jeux de simulation plus poussés tels que Elite Dangerous ou Star Citizen pour ne citer que ces deux-là. Ainsi, nul besoin de dépenser davantage dans l’achat d’un palonnier.

Cependant, Thrustmaster vend quand même un pack Hotas + Palonnier, pour ceux qui souhaiteraient quand même acquérir ce module supplémentaire, au prix de 229,99€ toujours sur le site du fabricant.

Mais dans cette tranche de prix, on change de catégorie niveau gamme, donc à réfléchir selon ses besoins.

Petite parenthèse : Le module Throttle tout comme le Palonnier est vendu séparément ; si vous possédez l’un des trois, nul besoin d’acheter l'un des deux packs.

Prise en main

Le joystick

Ergonomiquement bien pensé, chaque bouton s'adapte parfaitement aux doigts et à la position de la main. Ce Joystick dispose ainsi de trois boutons sur le haut du manche répartis autour d’un chapeau multidirectionnel, le tout aisément accessible avec le pouce. Concernant l'élément essentiel à tout joystick : la gâchette, cette dernière peut facilement être actionnée avec l'index, plus aucun tir ne ratera sa cible.

Sur la base, on trouve douze boutons, qui malheureusement ne sont pas sans poser quelques problèmes d’accessibilité. Car pour rendre le joystick ambidextre, le fabricant a disposé un premier groupe de six boutons à gauche et un second à droite en parfaite symétrie. De ce fait, difficile d’utiliser les douze boutons avec la même main.

Petit plus par rapport au modèle antérieur : sur ses douze boutons, Thrustmaster a judicieusement ajouté des repères en braille sur six d'entres-eux et légèrement creusé les six autres. Ainsi, il sera plus facile de les différencier.

Comme la plupart des manches d'entrée de gamme, il n’est pas possible de régler la rigidité de ce dernier.

Pour finir avec le joystick : sur le socle face à vous, il y a une petite manette des gaz, qui sur le modèle T.16000M n’était certes pas très précise mais quand même utile. Pour le coup, elle devient obsolète dans cette configuration avec Throttle.

La manette des gaz ou Throttle

Tout comme le Joystick, la manette des gaz est entièrement conçue en plastique noir de bonne qualité. Le design du Throttle se caractérise tout d’abord par un socle large et très effilé sur les côtés.

Quatre patins sous la base évitent toute glissade et comme pour le manche, il est possible de le fixer avec deux vis M2. Quant à la manette des gaz, cette dernière repose sur des rails coulissants en métal, appelés Technologie S.M.A.R.T™ (Sliding Motion Advanced Rail Tracks).

Ce système de rails coulissants garantit un déplacement de la manette des gaz parfaitement fluide sur les 80 mm de course, pour des manœuvres précises.

À l’inverse du Joystick, comme beaucoup de Throttle d’ailleurs, il est possible de régler le niveau de friction avec une vis de serrage.

Petit bémol : l'absence de palier entre l’accélération et la marche arrière pourra en surprendre certains. Cependant, dans les options de configuration que nous verrons ensuite, ce problème peut-être réglé en créant une zone morte virtuelle entre l’avant et l’arrière, afin de retrouver facilement une accélération à 0.

Et le second bémol : (et qui reste un mystère ), le joystick est ambidextre, mais cependant le Throttle ne l’est pas ! Les gauchers vont apprécier... Est-ce une erreur ? Un oubli ? Seul Thrustmaster a la réponse.

Passons à la "manette" en elle-même, la poignée offre une très bonne prise en main (pour les droitiers). Solide et assez grosse, elle dispose d’un tas de boutons paramétrables et intelligemment disposés.

On y retrouve pas moins de quatorze boutons paramétrables, dont sur la gauche : une roulette analogique, deux boutons à quatre positions, un chapeau chinois à huit directions et sur la droite : une molette.

Sur l'avant de la poignée : deux boutons, un sélecteur à deux positions haut-bas et un mini-stick analogique avec fonction bouton.

Et pour finir un palonnier analogique sur la face avant de la poignée, qui peut très bien servir d’axe Z (roulis pour les simulations spatiales) si vous possédez un Joystick sans cet axe. À savoir que chaque élément est vendu séparément, c’est aussi une option pour éviter d'exploser le budget dans l'achat d'un palonnier.

Tout cela permet d’effectuer beaucoup d’actions d’une seule main, et comme chaque bouton a une empreinte différente de l’autre, ceci permet de s’y retrouver facilement sans se tromper.

Installation, configuration et réglages

Comme la plupart des Hotas, celui-ci n’échappe pas à la règle avec une installation des plus simples. Le logiciel “TARGET” est fourni dans le pack : il ne vous reste plus qu’à suivre les instructions.

Le Joystick et le Throttle disposent chacun d’une prise USB. Il vous faudra donc prévoir de laisser deux ports USB libres sur votre PC pour les brancher.

La longueur des câbles est d’environ 1.80m chacun, suffisamment longs pour s’adapter à toutes les configurations.

À l’arrière du Throttle, un port RJ12 permettra de connecter un palonnier.

En conclusion

Proposé à un tarif accessible situé autour de 149,99 €, Thrustmaster T.16000m FCS Hotas (sans palonnier) est un très bon produit.

Se positionnant dans l'entrée de gamme du marché, il n’en reste pas moins un très bon produit avec ses qualités et ses défauts, ainsi qu'un très bon rapport qualité-prix.

De conception plutôt robuste et avec des finitions impeccables, disposant de nombreuses fonctionnalités, il est à mettre dans toutes les mains et pour tous les jeux, que ce soit arcade, simulation de vol ou spatial.

Le petit plus : chaque élément peut-être acheté séparément.

Découvrez le quatrième et dernier article, consacré aux différents joysticks du marché.

Relu et corrigé par : Julie et Optimus13.

Mugen

Publié il y a 12 jours

Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez les nouvelles directement sur votre email.

Game'o'Matic © 2019.