Elite Dangerous Odyssey - Mais que se passe-t-il chez Frontier ?
Frontier

Elite Dangerous Odyssey - Mais que se passe-t-il chez Frontier ?

Mugen Zaraki
Mugen Zaraki

Frontier Developments est un studio britannique à l'origine des jeux RollerCoaster Tycoon 3, Elite: Dangerous, Planet Coaster, Planet Zoo. En règle générale, l'entreprise située à Cambridge nous a habitué à des jeux agréables à jouer et plutôt bien optimisés.

Mais ça, c'était avant! Que se passe-t-il avec Elite Dangerous: Odyssey ? Nos amis britanniques nous font-ils une cybercrise 2077 ?

Si vous avez suivi l'actualité d'Elite Dangerous, vous n'êtes pas sans savoir que le titre nous propose depuis quelques jours une nouvelle extension du nom de Odyssey. (Retrouvez nos différents articles sur le sujet ici).

Depuis sa sortie en 2014, Elite Dangerous a su tenir sur la longueur et s'étoffer, en proposant à sa communauté divers contenus et DLC, et même la VR. Mais, car il y a un mais, malheureusement, le dernier DLC en date, Elite Dangerous: Odyssey, ne fait pas l'unanimité !

Le titre, qui jusqu'à présent bénéficiait de bonnes critiques, voit son image quelque peu écornée. Les différents avis, que ce soit sur Steam ou encore sur les différents forums du jeu, doivent faire siffler les oreilles de David Braben, PDG du studio.

En parlant de ça, ce dernier a pris la parole pour s'excuser pour ce lancement plus que chaotique :

Tout d'abord, je tiens à présenter mes excuses les plus sincères à ceux qui ont souffert de ces problèmes. Je tiens à vous rassurer que nous prenons ces problèmes très au sérieux et qu'ils sont notre priorité absolue.
Certains de nos joueurs signalent des performances médiocres sur des machines où l'on s'attendrait à ce que les performances soient bonnes, tandis que d'autres disent que tout va bien. Nous essayons de faire la lumière sur ce problème. J'ai joué sur mon ancienne machine familiale de 2014, qui possède un processeur Intel i7 Extreme et un GPU GTX 980, 16 Go de RAM, en jouant à 1080p en plein écran en Ultra. Je faisais cela afin d'avoir une bonne sensation de la façon dont le jeu jouait sur du matériel plus ancien, et j'ai utilisé cette même machine pendant l'Alpha. J'ai également joué sur une machine de développement 2021 à haute spécification.

Personnellement, je ne vois pas comment il a réussi à jouer à l'alpha avec du matériel si ancien. Je possède du matériel plus que correct, et sur la première phase d'alpha, il était quasi impossible de jouer, sauf dans le vide spatial, et encore.

On va aller droit au but, les différents avis négatifs sont souvent les mêmes. En l'occurrence, ils évoquent un manque crucial d'optimisation avec des FPS aux fraises, une IA plus que bancale, de nombreux bugs, des problèmes de connectivité, mais surtout un downgrade qui fait mal aux yeux. Jugez par vous-même.

Depuis sa sortie le 19 mai, Elite Dangerous Odyssey a déjà reçu trois patch correctifs d'urgence pour palier à certains problèmes. Mais on ne connaît pas vraiment le temps que cela prendra pour pouvoir bénéficier d'une expérience de jeu optimale.

On espère maintenant que Frontier Developments va prendre le taureau par les cornes et faire ce qui doit être fait, ou qui aurait dû être déjà fait.

N'oubliez pas que la grande majorité des consommateurs de jeux vidéo préféreront attendre plus longtemps la sortie d'un jeu ou d'une extension, pour en contrepartie disposer d'un jeu digne de ce nom.

L'industrie du gaming doit vraiment se remettre en question et arrêter cette course aux profits, Cyberpunk 2077 devrait servir de leçon pourtant.


Relu et corrigé par : Julie



Join the conversation.