Monster Hunter Rise : la chasse à son sommet
Capcom Nintendo

Monster Hunter Rise : la chasse à son sommet

Fr3d
Fr3d

En 2004, Capcom nous sortait un nouveau jeu qui est devenu une référence pour la chasse aux monstres : Monster Hunter. 17 ans plus tard et après une multitude de jeux sortis, nous approchons de l'un des plus gros titres de la licence. Certains diront que le plus gros titre était Monster Hunter World, mais nous allons vous expliquer pourquoi Monster Hunter Rise fera toute la différence à partir du 26 mars 2021.

Le Magnamalo, une wyverne à crocs, est inspiré de l'Oni (l'équivalent japonais des Ogres) ainsi que le Nue (une chimère japonaise porteuse de malchance et de maladies).

Nous allons commencer par un point des plus importants : la qualité de Rise sur Nintendo Switch force le respect. Il présente des environnements ouverts et dynamiques créés spécialement pour la console de Nintendo. De plus, le support d'une console portable pour se trouver rapidement à chasser du monstre est juste parfait. Précisons également que nous n'avons eu aucun ralentissement sur la démo de Rise.

De nouvelles mécaniques


Le nouveau mécanisme du Filoptère nous permet de parcourir les environnements avec une fluidité incroyable jamais aperçue dans un Monster Hunter.

Mais ce nouveau système donne également une nouvelle façon de combattre les monstres et apporte un vent de fraîcheur en plus des armes disponibles.

L'accessibilité pour tous

Un des points qui a rebuté certains joueurs sur la licence Monster Hunter en général est la complexité et le temps qu'il faut pour se buffer (c'est-à-dire se préparer au combat avec de la nourriture ou des objets afin d'améliorer par exemple son attaque ou ses points de vie).

Il faut savoir de base que Monster Hunter Rise a été développé en parallèle de Monster Hunter World. De ce fait, toutes les petites choses que les joueurs ont appréciées dans le fonctionnement de World sont à présent disponibles sur Rise. Capcom a parfaitement compris qu'il fallait offrir un accès aux nouveaux joueurs et en même temps ne pas décevoir les chasseurs expérimentés. Le nouveau système facilite l'équipement et les joueurs ont moins besoin de se préparer lorsqu'ils partent en chasse. Toutefois, il vous est également possible de partir sans buff et, par la même occasion, d'augmenter la difficulté de la chasse.

Pour ce qui est des armes, elles possèdent encore une réelle profondeur de jeu et cela devient d'autant plus gratifiant de réussir à maîtriser parfaitement leur utilisation. De plus, il faut maintenant moins de temps et de matériel pour mettre à jour son arme, ce qui rend plus intéressante la possibilité de changer d'arme, et par la même occasion changer le style de jeu.

La chasse aux monstres et aux trésors

La licence de Capcom est connue pour sa partie exploration. Votre mission est de partir à l'aventure pour trouver un monstre spécifique. Les développeurs ont décidé sur Rise d'indiquer automatiquement les emplacements des monstres sur la carte. Vous allez quand même devoir découvrir quel monstre est identifié sur quelle icône. Mais ce n'est pas pour autant que la découverte est délaissée. Les ruines du sanctuaire et les îles Frost vous offriront des secrets parmi les différents chemins proposés. C'est là que le Filoptère prend tout son sens et développe pour la première fois une réelle exploration verticale.

Et quoi de mieux pour explorer ces vastes contrées qu'un animal de compagnie faisant office de monture ? Vous connaissiez les Palicos, voici maintenant les Chumskys ! Ils vous aideront dans vos parties de chasse. Ils synchroniseront leurs attaques avec les vôtres et vous pourrez même les chevaucher pour explorer les environnements, escalader les falaises et aussi grimper sur les murs couverts de lianes ! Et vous aurez également un menu spécial pour interagir avec vos compagnons et les personnaliser, ce qui n'apporte aucun buff en jeu mais qui est simplement amusant.

Des environnements variés

Dans Monster Hunter World, les zones étaient reliées entre elles par des grottes ou des chemins étroits. Sur Rise, les cartes sont beaucoup plus ouvertes, ce qui donne davantage d'options pour se balancer. Les décors sont moins variés visuellement mais l'apport de la mécanique du Filoptère comble cette lacune. Il faut savoir également que chaque biome a sa propre faune, ce qui apporte une réelle diversité dans l'exploration des zones.

Pas de chasse sans monstres

Monster Hunter sans monstres est un peu comme Jurrasic Park sans dinosaures : un champ de blé. Et pour l'opus Rise, Capcom n'y est pas allé de main morte.

Dans un premier temps, parlons de la faune locale : sur Monster Hunter World, elle se promenait, donnant l'illusion de se trouver dans un écosystème complexe, mais en étant juste des objets de collection facultatifs. Sur Rise, cette faune locale offre des bonus : attaque, défense, consommables pour les combats mais aussi de précieux minerais et des sphères d'armure permettant d'améliorer votre équipement. Il sera également possible d'infliger un fléau élémentaire, un nouveau type d'affliction qui enflammera ou électrifiera les monstres.

Viennent ensuite les monstres : toutes les générations reviennent, notamment les préférés comme le Rathalos, le Rathian et le Mizitsune. Il y a également des plus classiques comme le Ludroth, le Tigrex, le Diablos, le Pukei-Pukei venant directement de World, mais aussi des petits monstres dont les Zamites et les Bullfangos. Bref vous avez compris, il y aura du choix !

Et là apparaît une nouveauté : la chevauchée de Wyverne. Cela vous permettra de sauter sur le dos d'un monstre et de le contrôler par le biais de "liens de soie". Vous aurez l'occasion de faire courir le monstre, ou d'attaquer et d'esquiver d'autres monstres. Vous aurez également la possibilité de déclencher une attaque dévastatrice spéciale qui infligera des dégâts considérables à votre victime.

La chevauchée de Wyverne vous permet de sauter sur le dos d'un monstre.

Coopérer pour mieux chasser

La licence Monster Hunter est connue pour ses batailles spéciales de fin de campagne en coopération contre des montres gigantesques comme par exemple sur World, le Zorah Magdaros.

Rise introduit un nouveau mode inédit qui est "La Calamité". Les chasseurs devront coopérer afin de protéger le village de Kamura d'un assaut de plusieurs grands monstres en utilisant canons et balistiques pour les stopper.

Alors, tenté ?

Il reste encore tellement de choses à expliquer sur Rise, mais nous préférons vous laisser découvrir cet épisode. De notre côté, nous sommes conquis. Capcom a donné toute son expertise pour faire de Rise l'expérience la plus accessible sans pour autant casualiser sa licence. La courbe de difficulté est plus douce et permet de découvrir à son aise le jeu tout en conservant la complexité des combats basés sur la maîtrise de vos armes, sans parler du nouveau déplacement des Filoptères qui vous envoit à l'autre bout de la carte.

Alors, mis à part le fait qu'il ne sera disponible que sur Nintendo Switch le 26 mars, des rumeurs font état d'une sortie également sur PC en fin d'année 2021. Dans tous les cas, Monster Hunter Rise est bien parti pour détrôner World et nous sommes convaincus de sa réussite.


Relu et corrigé par : Julie



Join the conversation.