30 janv. 2021 11 min de lecture

Comparatif des différents volants pour le Sim Racing - partie 2

Comparatif des différents volants pour le Sim Racing - partie 2

Seconde partie de notre comparatif des volants pour le Sim Racing.

Dans cette seconde partie de notre comparatif des volants pour le Sim Racing, nous verrons le haut de gamme, ainsi que différentes questions que vous pouvez vous poser lors de l'achat de ce type de matériel. Nous développerons également d'autres modèles que nous n'avons pas évoqués, car il s'agit plus d'un matériel s'adressant à un public orienté, plutôt qu'à un joueur occasionnel, vulgairement parlant, il s'agit de matériel de niche.

Dans cette tranche de gamme, on s'adresse surtout à des gamers moins occasionnels et plus orientés simulation ou même compétition amateur et même semi-pro, avec des jeux comme Assetto Corsa, Assetto Corsa Competizione ou encore iRacing pour ne citer que ces trois-là. En effet, sauf en ayant les moyens bien sûr, il y a peu d'intérêt à débourser entre 800 et 1500 euros, voire plus, pour jouer à des jeux comme Grand Turismo ou Forza Motorsport par exemple, qui sont de bons jeux, mais plus orientés "Arcade".

Le haut de Gamme

Thrustmaster

TS-XW Racer Sparco P310 Competition Mod pourrait aussi se situer dans le milieu de gamme, car il est clair qu'il est encore loin du niveau d'un Fanatec. Cependant, au vu de son prix de 699,99 €, ce dernier a toute sa place ici.

Ce modèle est composé d'un Servo base Thrustmaster TS-XW, d'un volant de 31,5 cm de diamètre Racer Sparco revêtu de suédine véritable, de 2 grandes palettes de commandes séquentielles, de 14 boutons d’action + 1 croix multidirectionnelle avec bouton-poussoir, d'un pédalier à 3 pédales T3PA, d’un puissant servomoteur brushless de 40 watts, du système de refroidissement Motor Cooling Embedded et de l’alimentation Turbo Power.

Comme vous pouvez le voir, la liste est longue, et la qualité du produit proposé par la marque Américaine est au rendez-vous. Le TS-XW Racer Sparco P310 Competition Mod est compatible Xbox et PC, il est également possible de connecter la boîte de vitesses TH8A de Thrustmaster à ce modèle (vendue séparément à 189.99€).

Là aussi, il est possible de trouver ce modèle pour un peu moins cher chez des revendeurs tiers, dont notamment Amazon, qui au passage nous donnera un coup de main si vous choisissez de passer par ce revendeur.

https://amzn.to/3chzeQv, https://amzn.to/3iOTtq0

On pourrait également rajouter dans cette catégorie, le Thrustmaster T-GT, car là aussi au vu du prix annoncé de 799,99€, il a sa place dans cette catégorie.

https://amzn.to/2YjU5uf


Le très haut de gamme

Fanatec

Fanatec est une référence dans le monde du Sim Racing, la marque allemande propose du matériel haut de gamme, même très haut de gamme, qui n'est pas à la portée de toutes les bourses. Mais au fil des années, cette marque a su se forger une excellente réputation, car elle propose du matériel de très grande qualité.

La société propose des bundles, comme la série Forza Motorsport Bundle for Xbox One & PC à 1499,95 euros, le Podium Racing Wheel Formula for Xbox One & PC à 1649,95 euros, mais également un starter pack, le CSL Elite Playstation Starter Kit à 569,95 euros, qui est un peu plus accessible et que l'on pourrait placer dans le milieu de gamme, mais au vu de la qualité, cela reste tout de même du haut de gamme.

Il est également possible d'acheter tous les éléments séparément et/ou de configurer vous-même votre bundle. À noter que certains modèles notamment les Podium Wheel Base sont des Direct Drive (nous verrons ci-dessous en quoi consistent les Direct Drive).

Retrouvez sur le site officiel de la marque les différents volants, les bases, les pédaliers et autres accessoires que propose le fabricant Allemand. Vous pouvez également acheter ces produits chez des revendeurs tiers, dont notamment Amazon, qui au passage nous donnera un coup de main, si vous choisissez de passer par ce revendeur.

https://amzn.to/3iSfzrv; https://amzn.to/3pnZuwo

Le Direct Drive

Direct drive fait référence à un mécanisme à entraînement direct en Français. Le principe de fonctionnement est qu'il s'agit d'un moteur type industriel, comme ceux que l'on retrouve dans le modélisme, ou même dans des machines à laver, où l'on a fixé directement le volant sur l'axe de sortie du moteur. Dans ce type de moteurs, les éléments qui le composent ne subissent quasiment pas d'usure.

La seule chose importante à ne pas oublier avec ce type de matériel si vous ne voulez pas vous faire mal au poignet est de lâcher le volant quand vous vous crachez, vous comprendrez vite pourquoi dans cette vidéo.

A contrario, sur une base Thrustmaster, ou Logitech par exemple, ces derniers fonctionnent avec des poulies et engrenages, qui en mouvement peuvent générer du bruit dû aux frictions entre elles, de l'usure à terme, mais également perdre en précision après de longues sessions de jeux en raison de la chauffe des pièces.

Pourquoi n'avoir pas mis de Direct Drive parmi les différents modèles de volants ? Tout simplement car il s'agit là de matériel hors de prix. On parle de chiffres allant de 1000 euros pour les moins chers (sans le volant ni pédaliers), à plusieurs milliers d'euros pour les plus chers. Le public visé n'est pas le joueur lambda qui veut se faire plaisir, il s'agit clairement d'un investissement.

Après si vous en avez les moyens, rien ne vous empêche de vous faire plaisir avec ce type de matériel, mais dans le cas contraire, débourser une telle somme pour jouer à des jeux orientés plus "Arcade" ne présente aucun intérêt.

Dans le monde très fermé du Direct Drive, on retrouve des marques comme Simucube, Simagic Dynamic, Simworx, Augury, Simxperience...

Pour les pédaliers, là aussi, si vous jouez dans cette catégorie, comptez de plusieurs centaines à quelques milliers d'euros pour un pédalier hydraulique ou même pneumatique (plus rare). Dans ce domaine, on retrouve des marques comme bien sûr Fanatec, B.J.Simracing, Simworx, Simtrecs, SRP, SIMTAG, et bien d'autres encore.

Comment choisir son matériel

Comme énoncé dans la première partie d'article, ce sont vos besoins et vos envies qui vont vous permettre de vous décider, selon que vous vouliez un matériel avec ou sans retour de force, avec ou sans boutons sur le volant, des Leds, un pédalier équipé de Load Cell, hydraulique ou simplement un potentiomètre (voir article T-LCM - Le nouveau pédalier de chez Thrustmaster, pour comprendre la différence)

Mais le plus important, ce qui déterminera votre achat, c'est votre budget. Car si vous restez sur de la course automobile d'arcade vous n'aurez pas besoin d'un volant haut de gamme. A contrario, si vous décidez de vous lancer dans la simulation et/ou la compétition, l'addition peut vite grimper en flèche.

Le tout est donc de se fixer un budget, et de s'y tenir. Par contre, une chose à ne pas faire est de mélanger les marques ou de faires des économies sur les pédaliers. Par exemple, si pour des soucis d'économie, vous décidez de vous procurer un volant plutôt cher, en rognant sur la qualité du pédalier, alors vous faites erreur. Beaucoup de Sim Racers vous le diront, la qualité du pédalier est tout aussi importante que celle du volant.

De la même façon, c'est une très mauvaise idée de mélanger les marques dites conventionnelles lors de votre achat (les pédaliers hydrauliques et les Direct Drive, c'est encore une autre histoire). Privilégiez le matériel du même constructeur et même pour aller encore plus loin, concentrez votre achat sur un même modèle/marque (bundle). En effet, vous rencontrerez des problèmes de compatibilités entre les différentes marques et même avec des éléments de la même marque, car certains fabricants ont eu la superbe idée de ne pas avoir les mêmes connectiques suivant leurs modèles.

Dernière chose, certains volants ne fonctionneront que sur PS4 et/ou PC, ou encore Xbox, faite donc bien attention lors de votre achat, si le matériel est utilisable sur votre plateforme.

Cependant, il existe une alternative pour les problèmes de compatibilité, et il s'agit d'un boîtier du nom de "Collective Minds Drive Hub Adaptateur Volant". D'autres boîtiers existent également sur le marché, comme le TM Sim Hub de Thrustmaster, le MAXRACE F1 V4 pour Xbox One, ou encore le Basherboard CPX V2.

Le Drive Hub vous permet de brancher votre volant sur PC et consoles de dernière génération sans vous préoccuper de la compatibilité, ainsi il sera tout à fait possible de brancher votre matériel Logitech, Thrustmaster ou Fanatec PC sur PS4, Xbox One et inversement.

Le seul bémol est qu'il vous faudra encore ajouter une centaine d'euros à votre budget, pour l'acquisition de ce boîtier. Dans le meilleur des mondes, il vaut mieux dès le départ, être sûr de la plateforme sur laquelle vous allez jouer et privilégier le même constructeur.

Avec ou sans cockpit

On radote un peu, mais tout dépend de votre budget et de vos envies, vous pouvez très bien poser votre volant sur votre bureau et prendre autant plaisir à jouer. Mais un cockpit peut être un très bon moyen de se plonger en immersion totale dans la course et décupler les sensations.

On ne parlera pas de cockpit à vérin avec un prix dépassant celui d'une vraie voiture, cependant, pour quelques centaines d'euros, il est possible d'acquérir du matériel digne de ce nom. Vous trouverez votre bonheur avec des marques comme : Oplite, Obutto, RSeat, NSH Racing, JCL SimRacing, Playseat, et bien d'autres encore avec différents modèles et prix.

La question à se poser avec un cockpit, est l'utilité que vous en faites, la place que le cockpit prendra, s'il sera fixe ou mobile. Pour les consoles, la plupart du temps, une fois votre session terminée se dernier se range dans un coin, car votre TV vous sert pour beaucoup d'autres choses que jouer à la console.

Pour le PC, c'est une autre histoire, votre écran est posé sur votre bureau, beaucoup de gamers ne se servent pas forcément du PC à 100% pour le gaming. Il vous faudra donc opter pour un cockpit que vous pouvez déplacer facilement. Car dans le cas d'un cockpit fixe, il vous faudra donc un écran en plus dédié à cette utilisation (sauf bien sûr si votre PC est utilisé en exclusivité au Sim Racing), ou l'alternative est d'avoir déjà en sa possession un casque VR.

Il existe cependant un autre moyen moins coûteux pour les plus bricoleurs, c'est de se fabriquer soi-même un cockpit. Il existe un site du nom de Open Sim Racing (peut-être d'autres, n'hésitez pas à nous en faire part en commentaire ou sur Twitter) qui vend pour quelques dizaines d'euros des plans de cockpit en aluminium et en bois.

Open Sim Racing
Sim Racing Products, Sim Rigs, Button Plates, Race Wheels, Sim Displays, Sim Parts

J'ai personnellement opté pour cette solution, car pour ma part, mon PC ne me sert pas exclusivement aux jeux et je n'ai pas la place pour avoir le cockpit fixe avec un écran dans la même pièce. J'ai donc décidé de faire un cockpit mobile, je n'ai qu'à brancher deux USB et une prise au secteur et le tour est joué. Une fois fini, je le range sur le côté (il y a même des setups pliables sur Open Sim Racing).

Si vous êtes bricoleur et disposez d'un peu de matériel, n'hésitez pas, le résultat et la satisfaction sont au rendez-vous et votre porte-monnaie vous en remerciera. J'ai réalisé mon cockpit pendant le premier confinement 2020, entre la visserie, le siège, et le bois, le budget n'a pas dépassé 200 euros.

Après il faut rajouter le prix de la base, du volant et du pédalier. Pour une somme totale comprise entre 500 et 1000 euros, vous pouvez obtenir un joli setup (tout dépend du prix de votre bundle et si vous rajoutez des éléments tiers comme je l'ai fait, mais rien d'obligatoire, seulement pour plus d'immersion).

Les bons plans

Une fois votre matériel acquis, vous pouvez si vous le souhaitez modifier différentes parties (volants, pédalier, cockpit) sans exploser votre budget, comme installer sur le ou les volants un système de dégagement rapide (quick release system), seuls les Fanatec en sont équipés dans les volants que nous avons vus dans l'article. Vous pouvez également construire une boîte séquentielle, un frein à main rallye (handbrake), des Button Box, etc. Il existe beaucoup de chaînes Youtube avec tout un tas de tutoriels pour vous aider, comme amstudio ou des sites qui vendent du matériel, comme 3DRap, Kapral Simracing, Sym Projects ou encore des logiciels dédiés au racing comme SimHub, Simdash....

Si vous êtes allés au bout des deux articles, ou même celui-ci, vous êtres prêts pour la course automobile, il ne vous reste plus qu'à vous entraîner et pulvériser les chronos sur la piste. N'hésitez pas à nous écrire sur les commentaires et/ou sur Twitter si vous avez besoin de conseils ou d'aide.


Relu et corrigé par : Julie

Mugen Zaraki
Mugen Zaraki
Vient de l'espace lointain, Grand Fan de Science-Fiction, de Jeux Vidéos, Président du Vonjima Fan Boys club, Défenseur des Vonithorynques, Dictateur du RGBkistan, Farmeur officiel de Game'o'Matic.

Rejoindre la conversation

Génial! Vous vous êtes inscrit avec succès.
Bienvenue à nouveau! Vous vous êtes connecté avec succès.
Vous vous êtes abonné avec succès à Game'o'Matic.
Votre lien a expiré.
Succès! Vérifiez votre e-mail pour le lien magique pour vous connecter.
Succès! Vos informations de facturation ont été mises à jour.
Votre facturation n'a pas été mise à jour.