Test - Flotsam

9 mins

Découvrez notre test de Flotsam, un jeu de gestion de ville et de survie dans un monde post-apocalyptique en accès anticipé....

novembre 02, 2019

Derniers articles

Introduction

Flotsam est un jeu de survie et de construction de ville dans un monde post-apocalyptique pas si loin du nôtre. Alors que la terre est envahie par les eaux et les océans recouverts de plastique, il vous faudra user d'ingéniosité pour survivre et faire grandir votre communauté.

Le jeu est développé par Pajama Llama Games et édité par Kongregate. Flotsam est sorti le 26 septembre 2019 sur PC et Mac et est disponible pour 22.99€ sur Steam à cette adresse.

Nous avons découvert ce jeu à la Gamescom 2019 et ce serait mentir que de dire que nous n'avons pas eu de coup de cœur !

Le concept de mélanger la survie avec la construction/gestion de ville est très bien équilibré et nous avons pris beaucoup de plaisir à réaliser ce test.

Gameplay et Test

Prise en main et interface

Vous n'aurez aucun soucis à prendre le jeu en main. Tout se fait assez naturellement et les petites bulles d'aide au début de partie vous aideront à appréhender l'interface et les contrôles. Ces derniers ne sont pas nombreux, vous utiliserez au final très peu le clavier car tout peut se faire à la souris.

En parlant d'interface voici une image du jeu :

Nous avons :

  • En haut à gauche, les paramètres, le journal recensant toutes les astuces et méthodes pour bien jouer, le contrôle du temps et les mini-missions de début de jeu ;
  • En haut au milieu, le nombre de vivres, le stock d'eau, de bois mouillé, de bois sec, de plastique et de métal ;
  • En haut à droite nous avons le compteur de bateaux construit sur les parking disponibles et le nombre de colons sur le nombre de maisons disponibles ;
  • À droite, les points d'intérêt du niveau en cours ;
  • Enfin, la barre principale en bas où nous retrouverons les balises, le craft, la table de recherche, la carte et l'inventaire.

Environnement

Au début du jeu, vous commencez avec votre "cœur de ville" et trois colons. Vous êtes au milieu de l'océan et vous allez devoir récupérer des ressources qui vous entourent, du bois et du plastique donc.

Pour cela, vous avez à votre disposition un système de bouée pour dire à vos colons d'aller chercher des ressources dans sa zone d'influence (que vous pouvez agrandir ou rétrécir).

Au début du jeu, vos colons iront chercher les ressources à la nage, mais vous débloquerez assez rapidement les bateaux pour optimiser cette tâche essentielle à votre bon développement.

À leur retour, les colons stockeront leur récolte dans le phare, ce sera à vous de faire en sorte d'augmenter la capacité de stockage de la ville au fur et à mesure en construisant des caisses.

Le bois, contrairement au plastique, a besoin d'être séché pour être utilisable. Vous devrez construire des séchoirs pour que vos colons fassent sécher le bois, puis le poisson un peu plus tard.

Outre les ressources, vous allez aussi devoir explorer des points d'intérêt qui seront différents selon le niveau dans lequel vous êtes (nous y reviendrons plus tard). Pour explorer ces lieux, vous aurez besoin d'un bateau, inutile donc de s'en préoccuper avant.

La recherche

La recherche est un élément très important du jeu qui vous permettra de débloquer divers bâtiments vous facilitant la vie ou améliorant les premières versions dont vous avez à disposition au début du jeu.

Pour effectuer des recherches, vous allez devoir acquérir des points en visitant des points d'intérêt, notamment les villes abandonnées que vous trouverez sur la majorité des niveaux.

Une fois que vous aurez acquis quelques points, rendez-vous sur l'onglet Recherche et débloquez l'élément qui vous aidera le plus. La recherche étant instantanée, pas besoin d'attendre pour construire votre toute nouvelle acquisition.

On remarquera tout de même que certains bâtiments n'ont que très peu d'utilité pour l'instant, notamment certains liés à la nourriture dont certains demandent plus d'ingrédients pour créer une nourriture toute aussi nutritive qu'avec une recette moins chère.

Gestion de l'eau et de la nourriture

Dans Flotsam, vous devrez gérer vos colons aussi bien, voire mieux que votre ville. Vous commencez avec trois colons donc trois bouches à nourrir, à loger et à hydrater.

Bien que vous soyez entouré d'eau, votre premier ennemi dans ce jeu...va être l'eau potable. Et on arrive au point que certains joueurs n'ont pas trop appréciés, c'est qu'il faut aller très vite au début si on ne veut pas se retrouver dans la panade. Voici le topo :

Vous commencez avec 40 unités de vivre et 30 unités d'eau et vos trois colons sont assez voraces.

Pour produire de l'eau, vous aurez besoin d'un atelier de travail de bois pour faire du bois de chauffage. Ce bois servira à faire fonctionner le distillateur. Lorsque j'ai eu le distillateur de prêt, j'avais déjà perdu 10 unités d'eau et mes ressources en bois n'étaient pas au plus haut. Sachant qu'il vous faudra une unité de bois sec et un temps non négligeable pour créer une unité d'eau, vous allez vite abandonner l'idée du distillateur si vous ne voulez pas y passer tout votre bois ! Vous allez donc vous tourner vers le distillateur solaire (que vous devez rechercher).

S'est donc enclenchée la course à la recherche. Pour cela, il a fallu construire un bateau de récolte et l'envoyer dans des points d'intérêt pour récupérer des points de recherche. J'ai mis plusieurs niveaux pour débloquer le distillateur solaire mais une fois que ma ville en a été dotée (comptez en un par colon), le jeu s'est simplifié plus que grandement.

Pour produire de la nourriture, vous aurez besoin de bateaux de pêche, qui s'obtiennent assez vite, et d'aller pêcher dans des endroits spécifiques. Vous ramènerez au début 25 poissons par zone qui se transformeront en 12.5 unités de nourriture par le séchage du poisson.

Une fois que vous aurez quelques points de recherche, investissez dans l'appareil à brochette pour transformer un poisson en un poisson cuit contre du bois de chauffage mais avec une valeur de nourriture d'une unité (contre une demi-unité par séchage).

Gestion des colons

De manière plus générale, vous devrez aussi vous occuper de vos colons. Les nourrir et les hydrater est une chose mais il faut aussi faire attention à leurs affectations !

Si vos colons sont assignés à toutes les tâches, vous allez vite vous retrouver avec des ordres qui seront réalisés très en retard car par défaut, tous les colons ont une priorité identique sur toutes les tâches. Si votre colonie meurt de faim, il serait peut être judicieux de déclarer un colon comme pêcheur pour qu'il ne s'occupe que de ça par exemple.

Lorsque vos colons travaillent, ils se fatiguent aussi. Il faudra leur construire une chambre chacun pour qu'ils puissent dormir. Vos débloquerez avec des points de recherche les maisons qui permettent d'accueillir deux colons, ce qui réduira légèrement la place prise par les chambres du début de jeu.

Enfin, vous trouverez sur un certain niveau un colon un peu particulier. Il s'agit d'un goéland tout mignon !

Bien qu'il puisse paraître inutile à première vue avec sa capacité de transport d'une ressource à la fois et le fait qu'il doive manger (il ne boit pas par contre), il s'avère être au final très doué à la gestion de votre base ! Il va en effet prendre les tâches de déplacement de ressources (transfert de bois, récupération de l'eau dans les distillateurs, etc.) à vos colons et leur permettre ainsi de souffler un peu et de s'occuper d'autre chose.

Voyages et découvertes

Comme dit précédemment, l'exploration de points d'intérêt est crucial à votre bonne évolution dans le jeu.

Plusieurs types de lieux seront à découvrir, parmi eux on retrouvera :

  • Le bateau, le point de départ de votre aventure, où vous pourrez récupérer la voile pour déplacer votre ville ;
  • Les citernes d'eau (très utiles au début quand vos réserves d'eau s'épuisent) ;
  • Les raffineries (pour récupérer de l'essence) ;
  • Les villes abandonnées (pleines de ressources et de points de recherche) ;
  • Les ponts automobiles (pour récupérer de la ferraille) ;
  • Les villes pour recruter des colons ou des mouettes.

Une fois que vous aurez récupéré la voile au niveau 1 et installé le grand mât sur votre ville, il sera l'heure de changer de niveau.

Deux choix s'offrent à vous, le déplacement par l'air (flèche bleue) ou par le carburant (flèche orange). Evidemment, le carburant vous permettra d'accéder à plus de zones mais vous êtes limités en stock et vous devrez en récolter sur les raffineries. À l'inverse, le vent ne vous coûte rien mais réduit les chemins potentiels.

Le choix de votre prochaine destination s'effectue en fonction de vos besoins et des routes qui se dessinent après. Vous connaissez à l'avance ce qu'il se trouve dans les prochaines zones, alors planifiez votre route en fonction. Une fois que vous serez arrivé au bout de la carte, vous reviendrez au début.

Bien concevoir sa ville

Dernier point de ce test qui se centre plutôt sur l'expérience acquise. Lors de votre première partie, vous allez placer vos bâtiments là où vous aurez la place de les mettre. Cependant, vous allez vite vous rendre compte que la place que vous avez est vraiment faible et qu'un placement stratégique des bâtiments permettra d'optimiser les déplacements et de gagner beaucoup de temps.

Une erreur que j'ai faite a été de placer mes ports proches de mon centre-ville. Lorsque ma ville s'est agrandie, ils se sont retrouvés entourés de bâtiments et mes colons perdaient du temps à trouver une ouverture. Conseil donc, placez vos marinas à l'extrémité de la zone de construction dès que vous aurez les moyens de les déplacer.

Les passerelles - les chemins - coûtent relativement cher au début du jeu mais sont plus qu'essentielles pour construire des bases saines. Évitez le plus possible de construire un bâtiment directement sur votre phare car vous devrez le détruire plus tard pour y placer une passerelle. Apprenez de vos erreurs et n'hésitez pas à expérimenter les meilleurs placements possibles.

Mettez des boîtes de stockage près de vos ports pour libérer le plus vite possible vos bateaux. Rassemblez vos distillateurs solaires d'un côté de la ville à cause de la place énorme qu'ils prennent.

Nous ne possédons pas encore de fonctionnalités pour définir quel bateau peut aller dans tel port ou encore quelle ressource peut être stockée dans telle boîte mais une fois que les développeurs nous auront offerts ces outils, il sera possible d'optimiser encore plus votre petit village flottant.

Mon village après plus de 3 heures de jeu.

Points Positifs

  • Très bonne expérience pour un début d'accès anticipé ;
  • Graphismes et ambiance sonore plus que réussis ;
  • Bon mélange entre gestion de ville et survie ;
  • Prise en main très facile ;
  • Aucun bug majeur rencontré.

Points Négatifs

  • La difficulté se fait surtout au début du jeu. Lorsque la production d'eau et de nourriture est stable, il n'y a plus vraiment de challenge hormis ceux que vous vous imposez ;
  • Il manque des outils de gestion et du contenu de fin de jeu, mais c'est un accès anticipé, donc on ne va pas chipoter ;
  • Les bâtiments à rechercher manquent d'équilibrage et/ou de véritable utilité ;
  • Quelques micro-freezes se font ressentir de temps en temps ;

Conclusion

En conclusion, Flotsam ravira les amateurs de gestion de ville tout comme les amateurs de survie.

L'ambiance très relaxante et le gameplay facile à prendre en main nous font oublier la notion du temps tant notre attention et concentration sont aspirées par cette envie d'aller toujours plus loin.

Mon coup de cœur de la Gamescom s'est confirmé après avoir pu l'avoir réellement en main et pour un jeu en accès anticipé, il a le mérite d'avoir des bases saines.

Un jeu qui ravira donc petits et grands, néophytes comme confirmés. N'attendez plus, car à ce prix-là c'est donné !

Optimus13

Publié il y a 9 jours

Game'o'Matic © 2019.