Guide Hotas et Joysticks - Thrustmaster Hotas Warthog

5 mins

Guide Hotas et Joysticks - Thrustmaster Hotas Warthog

Venez découvrir le comparatif des Hotas du marché proposé par la rédaction....

mai 11, 2019

Derniers articles

La rédaction vous propose dans cette série d'articles, un comparatif de différents Hotas et Joysticks. On commencera par un top 3 que nous estimons des plus intéressants, du plus haut de gamme à l’entrée de gamme avec leurs points positifs et leurs points négatifs. Ensuite, nous vous proposerons une sélection de plusieurs Hotas et Joysticks de différentes marques qui sont actuellement sur le marché.

Il est loin le temps où les simulations de vol se comptaient par dizaines, faisant la joie des amateurs et surtout des fabricants de Joysticks dédiés ! Aujourd’hui, c’est un produit plus confidentiel et réservé, mais l’arrivée de plusieurs simulateurs spatiaux pourrait bien changer la donne.

Le haut de gamme : Thrustmaster Hotas Warthog

Avec une réplique parfaite des commandes de l’avion d’attaque de l’armée de l’air des États-Unis “Fairchild A-10 Thunderbolt”, que les puristes appellent aussi Warthog, le Hotas Warthog de chez Thrustmaster est classé dans la catégorie haut de gamme.

On comprend immédiatement qu’avec ce joystick on n’est pas là pour rigoler ! Simplement ce qui se fait de mieux à l’heure actuelle, il séduira les passionnés d’aviation ou de simulation spatiale qui sont prêts à mettre la main au portefeuille.

Car oui c’est du lourd au sens propre comme au figuré. Il en impose par la qualité de ses matériaux tout en métal, sa solidité et sa précision de haut niveau. Avec un Joystick qui pèse à lui seul 3,385 kilos, le Throttle est encore plus lourd avec 4,190 kg.

Malgré son prix élevé de 469,99€ pour le Hotas que vous trouverez sur le site du fabricant, le Joystick et le Throttle peuvent cependant être achetés indépendamment. On peut dire que l’on en a pour son argent. Il suffit de le voir s’éclairer et de poser les mains dessus pour ne pas regretter son achat.

Toutefois, on le conseille aux vrais mordus de simulation pure et dure qui ont déjà l’expérience de ce type de matériel, plutôt qu’aux joueurs qui souhaitent juste se lancer pour la première fois dans une simulation spatiale ou dans des jeux plus arcades.

Prise en main

Le joystick

Une très bonne ergonomie, la main épouse le manche à la perfection, on se prend tout de suite pour un pilote d’avion ou de vaisseau spatial.

Avec son poids élevé, il ne risque pas de bouger pendant vos manœuvres, il est quand même possible, si vous en sentez le besoin, de le visser avec les quatre trous qui sont prévus à cet effet.

En ce qui concerne les boutons du manche, ces derniers ont été très bien conçus dans leur rigidité ainsi que dans leur placement. On ne risque pas de les actionner par inadvertance. Si on appuie sur un bouton, c’est qu’on l’a décidé.

On retrouve ainsi quatre chapeaux multidirectionnels qui sont accessibles avec le pouce, avec l’index on accède à la gâchette de tir à doubles positions (un premier clic en début de course puis un second en fin), mais aussi à un bouton latéral. Pour finir, l’auriculaire a aussi droit à son bouton et à une gâchette à tirer que l’on peut aussi atteindre avec l’annulaire ou le majeur.

La manette des gaz ou throttle

La manette des gaz, un vrai cockpit d’avion de chasse. Le bloc est tout en métal sauf la poignée des gaz qui elle est en plastique mais de très bonne qualité. La particularité de ce Throttle, c’est que l’on dispose d’une double manette pour contrôler les appareils bimoteurs, très utile dans certaines simulations de vol. On peut bien évidemment les coupler pour n’en faire qu’une. Sur ces doubles manettes, on trouve deux chapeaux multidirectionnels supplémentaires, l’un sous le pouce et cliquable, l’autre sous l’index. Un mini-stick cliquable sous le majeur, et trois interrupteurs sont accessibles au pouce, et l’index doit gérer aussi un commutateur et un bouton de plus.

Sur la base du Throttle, on compte sept commutateurs, ainsi que deux boutons, et un interrupteur plus une molette qui vient compléter la panoplie des commandes. Le tout dispose d'un rétroéclairage vert associé aux différentes  commandes qui permet ainsi de s’y retrouver dans l’obscurité.

Précisions :

La première : on ne peut pas ajuster le retour de force du joystick, cependant il est assez rigide et déjà réglé pour être le plus précis possible. Le retour du joystick au centre se fait très rapidement, pour retrouver aussi vite que possible une bonne stabilité.

La deuxième : le Warthog est dépourvu d’axe Z, ce qui veut dire que pour certains jeux où cet axe est indispensable dans le pilotage, en restant bien sûr dans le haut de gamme, il vous faudra dépenser plusieurs centaines d’euro en plus dans l’achat d’un palonnier que vous trouverez au prix de 499,99 € sur le site du fabricant.

‌Installation, configuration et réglages

Pour l’installation, le fabricant vous fournit un logiciel, où vous trouverez énormément de fonctions pour régler au mieux la manipulation du Joystick ainsi que les zones mortes, les configurations de macros sur les touches et même la possibilité de créer ses propres scripts.

Thrustmaster a pensé aux intégrateurs et ainsi vous pourrez facilement dévisser le Joystick de sa base pour rejoindre un cockpit sur mesure. Contrairement au manche, la manette des gaz peut être réglée au niveau de la dureté via une molette. En plus de cela, des butées inférieures et supérieures peuvent être ajoutées pour créer deux crans.

En conclusion

Ce Thrustmaster Warthog est élitiste, très haut de gamme tant dans l’usage que dans la fabrication. Même s'il est polyvalent, on le conseille toutefois aux puristes de simulation pure et dure qui cherchent un pilotage pointu, où il pourra dévoiler ses pleines capacités. Bien sûr, il est toujours possible de l’utiliser pour des jeux plus arcade mais vous ne pourrez pas exploiter son potentiel.

Vous en voulez encore ? Alors découvrez la suite de notre comparatif dans la partie 2 consacrée au LOGITECH G sytème 3M X52 Professional.

Relu et corrigé par : Julie

Mugen

Publié il y a 6 mois

Game'o'Matic © 2019.